Un quart de la population sera connecté au métavers quotidiennement dans 4 ans

dame qui porte une casque de réalité virtuelle.


Les univers virtuels ont le vent en poupe. Le cabinet Gartner prédit que 25 % des gens passeront au moins une heure par jour dans
le métavers d’ici 2026. Leurs activités ? Ils s’y rendront pour le travail, le shopping, la formation, les activités sociales ou
le divertissement.


Unification des environnements virtuels distincts dans le métavers

Notre quotidien et ses différentes facettes seront reproduits dans les mondes numériques. Les offres sont déjà multiples. « Les fournisseurs créent déjà des moyens pour que les utilisateurs reproduisent leur vie dans les mondes numériques » décrit le cabinet Gartner. « Qu’il s’agisse d’assister à des salles de classe virtuelles, d’acheter un terrain numérique ou de construire des maisons virtuelles, ces activités sont actuellement menées dans des environnements distincts » poursuit le cabinet.

Le métavers apparaît comme une promesse d’unification d’univers jusqu’alors distincts. « Finalement, ces activités se dérouleront dans un environnement unique, le métavers, avec de multiples destinations à travers les technologies et les expériences » annonce Gartner. Gartner définit un métavers comme étant un espace collectif virtuel partagé, créé par la convergence d’une réalité physique et numérique virtuellement améliorée.  C’est un univers persistant, offrant des expériences immersives améliorées, accessible via tout type d’appareil, depuis les mobiles jusqu’aux visiocasques. 

Aucun fournisseur ne sera propriétaire du métavers

Gartner estime qu’aucun fournisseur ne sera propriétaire du métavers. Dans ce cas, le cabinet d’analystes s’attend à ce qu’il ait une économie virtuelle activée par les monnaies numériques, et les objets numériques uniques, les NFT. Le métavers aura un impact sur toutes les entreprises avec lesquelles les consommateurs interagissent au quotidien.

Les entreprises proposeront notamment une collaboration à leurs employés grâce à des espaces de travail immersifs dans des bureaux virtuels. Elles n’auront pas besoin de créer leur propre infrastructure pour le faire, car le métavers fournira le cadre. De plus, les événements de type webinars qui ont décollé durant la crise sanitaire de la Covud-19 offriront des opportunités de réseautage et des ateliers plus collaboratifs et immersifs. 

Une entreprise sur 3 aura des produits prêts pour le métavers en 2026

Côté commerce, les entreprises pourront étendre leur modèle commercial « de manière sans précédent » en passant du digital au métavers. « D’ici 2026, 30% des organisations dans le monde auront des produits et services prêts pour le métavers » pense Gartner.

L’adoption des technologies de métavers est naissante et fragmentée, Il est encore trop tôt pour les entreprises de réaliser des investissements massifs dans un métavers spécifique. « Il est encore trop tôt pour savoir quels investissements seront viables à long terme, mais  les responsables produit doivent prendre le temps d’apprendre, d’explorer et de se préparer à un métavers afin de se positionner de manière compétitive » conclut Gartner.